L’univers vertical : la via ferrata

Aujourd’hui, je voulais te parler de Via Ferrata. C’est une discipline que j’ai connue grâce à mon amie d’enfance Marie. Nos sorties en via sont en quelque sorte une tradition qui perdure depuis de nombreuses années et auxquelles je suis très attachée. C’est pourquoi, je souhaite te partager cette passion et mes conseils pour vivre pleinement cette activité et en toute sécurité. N’oublions pas que la Montagne est belle mais qu’elle peut être aussi dangereuse.

Qu’est-ce que la Via Ferrata ?

C’est une discipline qui est apparue dans les années 90 en France. La via ferrata, c’est la rencontre entre la randonnée et l’escalade. Depuis une dizaine d’années, elle est devenue très populaire et attise la curiosité des petits ainsi que des plus grands. Tu aimes la nature, la montagne, les randonnées et la sensation de vertige ? Alors l’aventure verticale est faite pour toi !

La via ferrata c’est un itinéraire sportif, en plein air, permettant de gravir une paroi rocheuse avec des équipements spécifiques : câbles, barreaux, vires, passerelles, dièdres, ponts.

Quels matériels utiliser ?

Il faut compter entre 150 et 200 euros pour avoir le matériel de base. De nombreuses marques, proposent un Kit complet comprenant :  

  • Un casque : pour se protéger de tous impacts contre la paroi ou des chutes éventuelles de pierres ou d’objets.
  • Un harnais : idéalement avec un pontet central et les cuissards réglables
  • Une longe avec absorbeur d’énergie : Privilégié les modèles modernes montés en Y et non les anciens modèles en V. Elle est composée de deux mousquetons avec ouverture à deux doigts, de deux bras en sangle, d’une sangle d’accrochage au harnais et d’un sac à frein. La longe est un système d’auto-assurage qui permet d’éviter de graves blessures et surtout de te sauver la vie. En cas de chute, la poche « explose » et amorti le mouvement du corps. A noter, que la longe après cet événement est inutilisable

Kit Via Ferrata Vertigo : harnais Corax, casque BOREO et longe Scorpio Vertigo

La via ferrata est une discipline accessible pour tous. Toutefois, il est important que garder à l’esprit qu’avec un mauvais équipement, très peu de concentrations et de préparations, cette activité peut virer rapidement au désastre.

Mes 5 conseils :

1. Préparer sa sortie :

  • Choisir une via ferrata adaptée à son niveau. Chaque circuit à une cotation allant de F à EF (Facile, Peu Difficile, Assez Difficile, Difficile, Très Difficile, Extrêmement Difficile). En parallèle de cette notation globale, il est important de prendre en compte la durée du parcours, les dénivelés et les difficultés techniques (passages athlétiques).
  • Choisir une via ferrata adaptée à son niveau. Chaque circuit à une cotation allant de F à EF (Facile, Peu Difficile, Assez Difficile, Difficile, Très Difficile, Extrêmement Difficile). En parallèle de cette notation globale, il est important de prendre en compte la durée du parcours, les dénivelés et les difficultés techniques (passages athlétiques).
  • Prendre la météo et ne pas s’engager après des averses !

2. Faire un check-up complet de son matériel

  • Toujours vérifier l’état de son matériel (points d’usure des sangles, le pontet du harnais etc)

3. Préparer son sac à dos la veille et prévenir un proche

4. Démarrer tôt 

  • Un grand nombre de circuits commence par une marche d’approche. Il est donc conseillé de commencer tôt pour éviter la foule et la chaleur (risque d’insolation, coups de soleil).

5. Observer son environnement

  • Garder un œil ouvert, être attentif, respecter la nature et ceux qui y travaillent (tenir compte du balisage ainsi que de la signalisation). Enfin, profiter de ce moment de liberté !

Y’a quoi dans le sac à dos de Ferratiste ?

En dehors du matériel de base cité plus haut, il est important de prendre :

  • Une polaire ou une veste chaude
  • Une gourde (1,5l minimum par personne) et de quoi manger (barres de céréales, fruits)
  • Un petit kit de pharmacie (désinfectant, bandages, pansements)
  • Une crème solaire
  • Une batterie externe : en altitude la batterie du téléphone se décharge plus facile à cause de la température et de l’indisponibilité du réseau.
  • Une paire de gants

Comment s’équiper ?

Toujours prendre des chausettes stylées 🙂

J’espère que l’article t’a donné envie de t’y mettre !

Tu as des questions ? N’hésite pas à m’écrire, j’y répondrai avec plaisir !

Kelly

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :